Choisir la bonne cire professionnelle : des particularités en fonction de la zone à épiler

cire professionnelle

L’épilation à la cire est l’une des solutions les plus prisées dans le traitement de la pilosité. S’il est désormais possible de s’épiler soi-même, le recours à un professionnel de la beauté reste plus efficace. La cire utilisée promet des résultats durables et une peau impeccablement propre. Dans cet article, nous vous expliquons quelle cire professionnelle choisir pour chaque zone à épiler.

La cire traditionnelle pour l’épilation des aisselles et du maillot

Également appelées cires recyclables, les cires traditionnelles sont la première version apparue sur le marché de la cosmétique et de la beauté. Il fallait chauffer cette résine de couleur marron à 50°C pour assurer une adhésion optimale. Quelques années plus tard, les fabricants ont réussi à créer une cire nouvelle génération avec une capacité de chauffage à 37°C. La texture est devenue plus flexible et crémeuse. Même si le temps de séchage était largement réduit, le produit ne cassait pas. Plus encore, on pouvait filtrer la cire pour la réutiliser.

La cire traditionnelle est issue d’une résine souple qui porte le nom de « colophane ». Et c’est cet ingrédient principal qui lui donne sa texture moelleuse. La colophane est mélangée à la lanoline : un adoucissant aux effets prouvés. De plus, la cire recyclable tient ses caractéristiques émollientes du dioxyde de titane et d’une cire microcristalline. Les professionnelles de la beauté utilisent plusieurs variantes de la cires traditionnelles. Si la version rose est la plus répandue, les cires blanches et vertes connaissent une certaine popularité.

Les effets adoucissants de la cire dite « recyclable » justifient pourquoi les esthéticiennes les utilisent surtout au niveau des aisselles et du maillot : des zones particulièrement sensibles ! En outre, elle dilate les pores, ce qui facilite le détachement des poils. Ce pot de cire professionnel est vivement recommandé pour l’épilation masculine.

La cire jetable sans bandes idéales pour les jambes

La cire jetable est étalée sur la zone à épiler en couche légère. Pour enlever les poils, il suffit de retirer la couche elle-même sans utiliser de bande. Cette cire, disponible chez les fournisseurs de produits et de matériel esthétique professionnel comme inter-service-esthetique.fr, est composée d’élastomères : des caoutchoucs synthétiques qui refroidissent le produit étalé et le transforment en une matière élastique. Ses effets émollients, elle les doit à la cire d’abeille, à la lanoline et aux cires microcristallines.

Les professionnels de la beauté peuvent choisir entre une texture fluide ou onctueuse en fonction des zones à épiler et de la texture qu’ils préfèrent. Pour venir à bout des poils les plus résistants, la cire doit être réchauffée à 37°C. Contrairement à la cire traditionnelle, on ne peut ni la filtrer ni la réutiliser, ce qui en fait un produit plus hygiénique. Il faut toutefois redoubler de vigilance pour éviter les infections. Les spécialistes recommandent de désinfecter la surface concernée aussi bien avant qu’après l’épilation.

La cire jetable est idéale pour les jambes et pour les mains. Il convient de rappeler que l’usage du talc plutôt qu’un désinfectant est interdit. Le talc pourrait fermer les pores, ce qui accroit les risques de poils incarnés.

La cire jetable avec bandes pour les grandes parties du corps

La cire jetable est vendue avec des bandes en papier ou en tissu. Riche en huile végétale et en paraffine, elle est appréciée pour sa texture fluide. L’usage des bandes atténue la sensation collante ressentie après l’épilation. Ce produit contient de la cire d’abeille et de la cire microcristalline. Les esthéticiennes qui préfèrent à cet aspect moelleux, une texture plus crémeuse doivent opter pour des bandes avec du dioxyde de titane et du nacre.

Pour une épilation efficace, la couche étalée doit être fine. Il faut ensuite poser la bande de tissu ou de papier au-dessus de la cire en appuyant légèrement avec la paume de la main. Avant de la retirer, il est important de s’assurer de son adhésion. En arrachant la bandes, les poils sont immédiatement retirés de la peau. Il est à signaler que la cire jetable ne peut pas être réutilisée.

Un chauffage à température élevée n’est pas nécessaire pour fluidifier la cire. C’est pourquoi elle plus communément appelée « cire tiède » ou « cire molle ». Si les esthéticiennes portent un intérêt particulier à ce produit, c’est surtout pour sa flexibilité inégalable. De plus, les risques de refroidissement jusqu’à la plastification sont nuls. La cliente se sent à l’aise tout au long de la séance même si les zones à épiler sont particulièrement sensibles.

Le pot de cire professionnel est vendu en plusieurs versions : parfumée, crémeuse, mielleuse ou fluides. Sachez qu’en optant pour une épilation régulière, les poils deviennent moins durs et leur élimination plus durable. La cire jetable avec bandes est particulièrement intéressante pour épiler les grandes parties du corps comme les bras et les jambes. Dans les instituts de beauté, elle est rarement utilisée au niveau des aisselles et du duvet. Ce produit n’est pas très apprécié par la clientèle masculine.

Les cires orientales

L’épilation à la cire orientale est une pratique ancestrale qui persiste malgré le succès de techniques plus modernes utilisées en institut. Cette préparation est réalisée de manière artisanale. Il s’agit de mélanger du sucre, de l’eau et du jus de citron. Ensuite, il faut les porter à ébullition à feu doux.

Cette méthode d’épilation requiert une technicité que peu d’esthéticienne maîtrisent. Pourtant, certains instituts continuent à la proposer à leurs clientes. La cire orientale est préparée à petit feu et le mélange conservé au frigo.

Son plus gros avantage est sa capacité à exfolier la peau en profondeur. Cependant, quels que soient les types de sourcils, il vaut mieux éviter cette partie sensible autour des yeux de manière spécifique et le visage entier de manière plus générale.