Aménager un petit jardin d’intérieur chez soi peut être très plaisant et pratique, en particulier pour les citadins. Les plantes et les petits potagers d’intérieur sont le symbole de bien-être, en plus d’apporter un bol d’air frais à l’intérieur ou encore pour combler les différents besoins alimentaires. Inviter la verdure au sein de sa demeure est également une nouvelle tendance décorative. Aucune pièce n’y échappe : entrée, salon, cuisine, chambre et salle d’eau.

Les avantages d’avoir un petit jardin d’intérieur

Gage de bien-être à la maison, un jardin d’intérieur est comme une manière plus smart de ramener un peu de nature dans son intérieur. Le but est de concevoir un environnement relaxant, surtout dans les habitats situés en ville et très éloignés de la campagne. Étant donné qu’il faut passer au moins 80 % de son temps à l’intérieur, au bureau comme à la maison, il est intéressant de profiter de cet instant en intégrant du végétal dans son décor. Cette tendance s’est adaptée facilement auprès de nombreux Français, puisqu’elle est abordable et démocratisée par les professionnels du milieu. Actuellement, les plantes d’intérieur font l’unanimité grâce à leurs atouts en tant que décoration intérieure et leurs pouvoirs d’apporter une douceur dans l’ambiance générale à la maison. Cultiver du végétal se traduit également par une modification radicale sur la façon de consommer, notamment sur le plan alimentaire. En optant pour les alternatives maisons comme les potagers d’intérieur, il n’existe aucun ingrédient aussi local que les légumes, les herbes aromatiques ou les fleurs comestibles qui poussent dans un coin de la cuisine.

La conception d’un potager ou jardin d’intérieur

Chacun a sa propre vision de son petit jardin d’intérieur en fonction de ses envies et de l’ambiance recherchée. En effet, il est important d’allier les goûts ainsi que les aspirations en termes d’esthétiques : potager d’intérieur, fleurs ornementales, herbes aromatiques, essences rares ou végétales dépouillées. En même temps, le choix repose aussi sur le temps consacré à l’entretien. Le plus privilégié dans ce contexte reste les potagers d’intérieur. Il s’agit d’une alternative au potager traditionnel pour les citadins, elle se place le plus souvent dans la cuisine, sur le rebord de la fenêtre ou sur le balcon pour ceux qui en disposent. Pour certains qui ont la chance d’avoir un espace plus large comme un patio ou une véranda, ils peuvent opter pour une culture en pleine terre. De cette manière, les récoltes seront plus abondantes. Les personnes ne disposant que d’une petite surface doivent quant à eux investir dans les systèmes de mini potager. Ils favorisent spécialement à la pousse de mini légumes tels que les poivrons, les tomates, les herbes aromatiques, les champignons et parfois les mini fruits comme les fraises. Le choix est plus ou moins vaste d’après les fabricants : près d’une cinquantaine de variétés est disponible pour ceux qui mettent en avant des catalogues plus riches.

Les types de plantes à favoriser pour son espace vert d’intérieur

Pour que la création d’un jardin d’intérieur soit une réussite, il est essentiel de se tourner vers les plantes qui vivent impérativement en intérieur. En général, ces dernières regroupent les plantes tropicales qui ont du mal à supporter les facteurs extérieurs. L’idée est également d’opter pour les variétés qui peuvent être taillées plus simplement afin d’éviter l’encombrement, en particulier dans un appartement. L’idéal serait de commencer avec des végétaux de petits litrages, ce sont ceux qui permettent de garder un œil sur leurs croissances. Il est important de noter que certains facteurs environnementaux, bien que les plantes soient à l’intérieur, influent sur la sélection. En effet, ces êtres vivants réagissent de différentes façons suivant l’orientation (ensoleillée ou non), le chauffage et le taux d’humidité de la pièce. Dans un espace bien exposé où les rayons du soleil peuvent passer, il est possible de créer un jardin sec où les plantes succulentes et grasses sont les plus dominantes. En revanche, si la pièce est sombre, il est préférable de miser sur des plantes qui peuvent vivre sans lumière telles que les calatheas ou les fougères. Le mini potager peut s’installer partout dans la maison, sous forme de pots à mettre dans le couloir, la cuisine, le salon ou la chambre. Même dans une pièce assez sombre. Quelques mini potagers sont équipés d’un éclairage LED qui permet de reconstituer le cycle du soleil. Ainsi, les récoltes seront plus abondantes.

Les conseils d’entretien d’un mini jardin d’intérieur

Pour garantir la longévité d’un jardin d’intérieur, quelques consignes sont à respecter. En premier lieu, le sur-arrosage est à proscrire : une habitude qui est encore difficile à bannir. L’idéal est d’assurer un arrosage toutes les dizaines de jours pour que les plantes d’intérieur puissent s’épanouir correctement. L’exposition au soleil des plantes est aussi une erreur, qui a pour finalité de brûler les feuilles. Les zones lumineuses sont suffisantes pour ces végétations d’intérieur. Par ailleurs, grâce aux nouvelles trouvailles en matière de technologie, il existe désormais le potager intérieur intelligent et le jardin connecté, comme les produits miracle gro aerogarden, smart arctic white ou smart lilo. Les systèmes adoptés dans ce contexte permettent de mieux s’occuper de son petit jardin d’intérieur. Concernant les insectes, les astuces naturelles sont pratiques pour s’en débarrasser : l’utilisation de savon noir mélangé avec de l’alcool à brûler s’avère être efficace. Un potager d’intérieur autonome comme le smart arctic ne requiert que très peu d’entretien. Ce dernier fonctionne suivant une culture hydroponique comme le potager intérieur vilma. Le pot conserve l’eau sur laquelle flotte un flotteur, contenant une capsule renfermant des graines. Une fois que le niveau de l’eau est réduit, il est nécessaire d’en ajouter, en sachant que le flotteur sert de guide. Il est important de remplir le pot au moins deux fois par mois au début, pour ensuite arroser deux fois par semaine. L’ensoleillement ne représente pas d’obstacle étant que le dispositif est doté d’une lampe LED.

Le budget à consacrer pour la création d’un potager d’intérieur

Le budget à prévoir pour la conception d’un jardin ou d’un potager d’intérieur varie selon le modèle choisi. Dans tous les cas, le prix reste accessible à tous. Il est possible de s’en procurer pour moins d’une dizaine d’euros et avoir de belles compositions chez soi. Les tarifs proposés pour les plantes d’intérieur diffèrent d’un site spécialisé à un autre suivant leur taille et leur litrage. En effet, plus les jeunes pousses de fleurs sont par exemple grandes, plus elles sont chères. Quoi qu’il en soit pour les commandes en ligne via les plateformes spécialisées, la livraison est assurée systématiquement par leur service. Pour commencer, il est recommandé d’acheter une jardinière ou un pot, de l’engrais et du terreau. Bien qu’il s’agisse d’un investissement indispensable au départ, sur le long terme, celui-ci est possible de varier selon le type de plante sélectionné. Les meilleurs potagers d’intérieur ont bien entendu des coûts plus élevés, en particulier les potagers connectés. En contrepartie, les résultats sont satisfaisants qu’il soit question de fleurs comestibles, de légumes ou si vous cultivez des herbes aromatiques. À ce propos, le dispositif le plus basique peut coûter jusqu’à une centaine d’euros et les versions les plus évolutives également. Les capsules rechargeables contenant les graines ainsi que les substrats ne coûtent que quelques euros la pièce : cartouches de fleurs, de légumes, d’aromates et beaucoup d’autres encore.