La liberté financière exige beaucoup d’argent. En effet, même un revenu mensuel supérieur à la moyenne disparaît rapidement si de mauvaises habitudes de dépenses déterminent la vie quotidienne. Il est donc très important d’optimiser vos propres finances et d’apprendre à vivre frugalement. Grâce à ces trois conseils d’économie psychologique, vous pouvez conserver une plus grande partie de votre argent durement gagné.

1. Contrôlez vos émotions

Le premier des trois conseils pour économiser est de contrôler vos émotions. Elles vous incitent souvent à faire des achats impulsifs. Vous achetez des choses dont vous n’avez pas vraiment besoin ou dont vous ne voulez même pas. Selon la catégorie de produits, les achats impulsifs représentent 40 à 80 % de l’ensemble des achats. C’est une part importante, mais qui offre également un énorme potentiel d’économies. Grâce à deux mécanismes de contrôle, les achats impulsifs peuvent être relativement bien évités, mais il faut faire une distinction entre les produits de consommation courante et les produits de luxe. Afin d’éviter les achats impulsifs et émotionnels au supermarché, vous devez rédiger une liste de courses à chaque fois. C’est très banal et cela ressemble à une femme au foyer, mais cela vous aide efficacement à ne mettre que ce dont vous avez vraiment besoin sur le tapis de la caisse et, en fin de compte, à économiser de l’argent. La tenue d’un livre de budget des ménages de manière cohérente peut avoir un effet de renforcement. Pour les biens plus luxueux, pas vraiment vitaux, dans les grands magasins ou les boutiques en ligne, vous devez vous fixer un délai de 30 jours. Si vous voulez toujours vraiment acheter le produit cher après un mois de réflexion, vous pouvez l’acheter. Souvent, cependant, le besoin, notamment en vêtements et en électronique, diminue après quelques jours, après quoi, vous n’achetez pas l’article et pouvez faire des économies. Cependant, ce mécanisme de contrôle ne fonctionne pas aussi bien pour les offres spéciales limitées dans le temps que vous avez découvertes de manière inattendue, par exemple le “black friday”. Ici, il faut avoir les idées claires. Vous devez donc toujours savoir à peu près quels sont les produits de luxe dont vous n’avez en aucun cas besoin, ceux qui valent réellement la peine d’être achetés et ceux que vous souhaiteriez de toute façon acheter à l’avenir. Dans ce dernier cas, l’achat serait une sorte d’anticipation.

2. L’effet par défaut

Lorsqu’il s’agit d’économiser de l’argent, des conseils comme celui-ci peuvent sembler un peu étranges au début, profitez de votre inertie. Ce conseil d’économie est basé sur l’effet par défaut, selon lequel les gens ont tendance à préférer inconsciemment l’option où aucune décision active n’est requise. Cela est évident, par exemple, dans le cas du don d’organes, où les gens doivent s’inscrire activement, la volonté de donner se situe au mieux dans la fourchette inférieure à deux chiffres et est très faible, dans les pays où les gens sont automatiquement donneurs d’organes et doivent s’y opposer activement, la volonté est juste en dessous de 100 % et donc très élevée. Il est possible de passer à l’épargne en créant un plan d’épargne automatisé et en ne pouvant y mettre fin qu’en le contredisant activement. Une telle épargne passive pourrait ressembler à ceci : au début de chaque mois, vous transférez environ 10 % de vos revenus sur un compte séparé et vous économisez ainsi une belle somme. 

3. Illustrer les prix

Le troisième conseil d’épargne vise à vous aider à visualiser les prix de vente. Les prix sont abstraits, ce qui est particulièrement vrai si vous ne payez pas en espèces. Il faut donc créer une référence afin d’estimer la valeur réelle du produit. Convertir les prix en une quantité tangible, par exemple, en heure de travail. De cette façon, vous répondez plus rapidement pour vous-même si cela vaut vraiment la peine de travailler 7 heures pour un pull de marque. Vous visualisez le prix d’achat et vous le rendez perceptible. Vous pourrez ainsi prendre de meilleures décisions d’achat et vous rapprocher de votre objectif de vie économique. C’est aussi parce qu’avec ce jeu de réflexion, vous remboursez chaque mois même si le téléphone portable ou la voiture a été mis à la casse depuis longtemps et que vous n’en avez plus l’utilité.

Conclusion

Il n’est pas nécessaire d’être très pointilleux pour mettre en œuvre des conseils d’épargne. Vivre frugalement n’a rien à voir avec des restrictions et ne doit pas du tout être nuisible. Dans le cadre d’un achat, il est souvent utile de suivre une liste préalablement rédigée afin d’éviter les achats impulsifs. L’attente et la réflexion entraînent aussi souvent une baisse d’intérêt pour un produit. Avec un plan d’épargne automatisé, par exemple, vous pouvez investir passivement 10 % de vos revenus mensuels et ne plus avoir à prendre de décisions actives à l’avenir. L’illustration des prix vous permet également de faire des économies à long terme.